Production et vente d'orchidées tropicales, pépinière installée à Plougastel Daoulas, en Bretagne, depuis 1998.
Paiement CB sécurisé Paiement sécurisé Paiement CB sécurisé

Les cochenilles farineuses

Ce sont les parasites les plus répandus sur les orchidées dans nos intérieurs. La cochenille farineuse (ou cochenille pseudo-coccine) a un développement extrêmement rapide lorsqu'il fait chaud.

Un insecte adulte pond environ 600 oeufs par semaine ! En période chaude, le cycle de la larve à l'adulte est d'environ 10 jours. Les oeufs sont toujours pondus à des endroits secs : entre les feuilles, dessous, dans les ligatures ou pinces des tiges florales, sur les fleurs, sous le cache-pot...

Les cochenilles farineuses sont partiellement résistantes à tous les pesticides. Une attaque importante peut tuer la plante.

Comment vous en débarrasser :

Prenez l'habitude tout d'abord d'inspecter régulièrement vos plantes, afin de détecter au plus tôt une infestation. Dans un premier temps, une petite attaque pourra être contenue en douchant votre plante sous un jet suffisamment puissant pour décoller les cochenilles. Utilisez de l'eau à température ambiante.

Si l'infestation est plus importante, pulvérisez votre plante avec de l'alcool isopropylique pur (à commander en pharmacie). Vous pouvez également l'utiliser plus localement en tamponnant les parties touchées avec un coton-tige imbibé d'alcool isopropylique. Cet alcool tuera instantanément toutes les cochenilles qu'il touchera. 5 à 10 minutes après ce traitement, rincez abondamment votre plante à l'eau claire à température ambiante, afin d'éviter tout risque de brûlure sur le feuillage. Ce rinçage éliminera également les cochenilles mortes. Profitez-en pour bien nettoyer l'environnement immédiat de la plante.

Surveillez votre plante dans les semaines qui suivent, et recommencez ce traitement aussi longtemps que des cochenilles réapparaitront.

Lors du rempotage, profitez de cette opération pour nettoyer la plante de toutes ses racines et feuilles mortes, et rincez la soigneusement sous une douchette. Des oeufs ou des larves de cochenilles peuvent être présentes dans l'ancien substrat.

Les cochenilles à coque

Cochenilles à coque

Larves de cochenilles à coque

Les cochenilles à coque (cochenilles lécanines et diaspines) sont aussi redoutables que les cochenilles farineuses ! Elles peuvent parasiter beaucoup de types d'orchidées, avec une préférence marquée pour le groupe des Cattleyas. Elles se cachent souvent sous les gaines des pseudobulbes, ou sur les rhizomes. Sur les feuilles, les attaques produisent des taches décolorées ou nécrotiques, qui permettent de repérer une infestation au revers de la feuille.

Le traitement sera le même que pour les cochenilles farineuses, mais il vous faudra probablement utiliser une brosse à dent pour retirer les amas de cochenilles sur les pseudobulbes (dont vous aurez retiré la gaine), les feuilles ou les rhizomes.

Les pucerons

Ils s'attaquent généralement aux tiges florales et aux fleurs. Essayez de les détecter dès le début de l'infestation. Dans la plupart des cas un passage sous une douchette, ou une pulvérisation d'eau légèrement savonneuse suffira à les éliminer.